Switch to Dual Emblem Display

Page icon  Link to an image of this page  [A1r p1]
LE
PEGME DE PIERRE
Coustau, avec les Narrations
Philosophiques,
Mis de Latin en Françoys par Lanteau-
me
de Romieu Gentilhome d’Arles.

Printer's mark of Molin
[Click on image to enlarge]

A LYON, Par Barthelemy Molin.
M. D. LX.
Avec Privilege du Roy. Page icon  Link to an image of this page  [A1v p2]
Extrait du privilege.

Par Privilege expres du Roy nostre Sire, daté
du septiéme de Mars l’an mil cinq cens cinquante trois,
signé Robillart: qui a esté publié & enregistré en la cour
de la Senechaucée de Lyon, il a esté permis à Macé Bon-
home Imprimeur & Libraire de Lyon, faire imprimer, &
mettre en vente, le present livre, intitulé, Le Pegme de Pierre
Coustau, avec les Narrations Philosophiques, tant en Latin qu’en
telz autres langaiges quil le pourra faire traduire. Et sont
faites defences à tous Libraires & autres de ne faire pour
traire & tailler les histoires, ny imprimer ledict livre en
forme & maniere que ce soit, ny en apporter d’autres en
noz pais terres & seigneuries, sans le consentement du-
dit Bonhome, durant le temps & terme de six ans, commen-
ceans du jour que la premiere impression sera parachevée,
avec grosses peines contre ceux qui contreviendront dire-
ctement ou indirectement audict privilege. Par-lequel est
permis d’inserer pour toutes defences & significations
l’extrait dudict Privilege, au commencement, ou sur la fin
du present livre, comme que plus amplement est contenu
audit Privilege.

Ledit livre a esté achevé d’imprimer le
vintetroisiéme du mois de Fevrier, mil
cinq cens soixante.

Page icon  Link to an image of this page  [A2r p3]
Lanteaume de Ro-
mieu au Lecteur,
Salut.

IL fut un tems
ami Lecteur, que
je pensois avoir
asses fait, t’a-
yant baillé en
notre langue les vers Latins
de l’auteur: laissant les Narra
tions Philosophiques en un
tems de plus grand loisir. Et
me metois devant les yeux
ce que plusieurs objectoient’ à Ci
ceron, quand il s’efforçoit de trai
Page icon  Link to an image of this page  [A2v p4] ter en sa langue & quasi don-
ner la bourgoisie de Romme à
la philosophie, quí de
ses peres avoit pris & sa nais-
sance & son entretien en Gre-
ce: luy alleguans que ceux qui
savoient en Grec ne liroient
ses livres, pource qu’ilz ayme-
roient trop mieux chercher les
fonteines: & d’autre part qui
ne seroit versé en ladite lan-
que, ne toucheroit point à ce
qu’il ne pourroit entendre sans
la langue & discipline des
Grecs. Aussi certes je ne fais
Page icon  Link to an image of this page  [A3r p5] doute qu’entre les doctes & les
indoctes se trouvera aucuns
qui ne tiendront comte de ma
translation: les premiers pour
avoir le Latin en leurs mains:
les autres pour ne gouter ce
qui ne se peut asses bien com-
prendre sans la philosophie La
tine. Toutes-fois si m’asseurai-
je qu’il s’en trouvera & des
uns & des autres, qui ne bla
meront ce labeur: & conso-
lerai ma peine du jugement
que fait la posterité, des oeu-
vres de Ciceron: qui ne les eus
Page icon  Link to an image of this page  [A3v p6] en moindre reputation que les
livres Grécs, encores que pour
lors il fut dur & nouveau de
lire plusieurs mos en Latin,
qui ne sembloient avoir
grace qu’en Grec.
A eu.


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top