Switch to Dual Emblem Display

Page icon  Link to an image of this page  [A1r fIr]
Le Tableau de
CEBES DE THEBES, AN-
CIEN PHILOSOPHE,
& disciple de socrates: Auquel est
paincte de ses couleurs, la vraye
image de la vie humaine, & quelle
voye l’homme doit elire, pour
pervenir à vertu & perfaicte science.
Premierement escript en Grec, & main-
tenant exposé en Ryme Francoyse.
Avec Privilege du Roy
pour cinq ans,
1543.
A PARIS.
On les vend en la grand salle du Palais
en la boutique de Gilles Corrozet. Page icon  Link to an image of this page  [A1v fIv]
Le privilege.

IL est permis par lettres patentes
du Roy nostre sire, à Denys Janot
Imprimeur en langue Françoyse
dudit Seigneur, imprimer ce pre-
sent livre, intitulé Le Tableau de Cebes de
Thebes, & deffenses faites par ledit Seigneur
à tous libraires, Imprimeurs & autres de ce
royaulme, n’imprimer ou faire imprimer le-
dit livre jusques à cinq ans finis & incluz,
commençant du jour que ledit livre sera achevé
d’imprimer, sur les peines de confiscation des
livres par eulx imprimez, & d’amende arbi-
traire & aultres peines, comme plus à plain
est contenu en ses lettres de privilege, don-
nées à Paris le xii. jour d’Apvril, mil cinq cens
quarante troys. Signées sur le reply, de par le
Roy, Bayard: Et seéllées sur double queue du
grand seél didit Seigneur.

Et fur achvé d’imprimer ce-
dit livre le xxvi. jour de Juil-
let mil cinq cens quarante trois.

Page icon  Link to an image of this page  [A2r fIIr]
Gilles Corro-
ZET PARISIEN.
Aux Viateurs & Pelerins de ce monde.

LEs anciens amateurs de science,
Pour pervenir au bien de sapience,
Auquel estoient par l’esprit incitez,
Ont delaissé leurs pays & citez,
Parens, amys, meubles, possessions,
En voiageant aux autres nations
Tant feussent loing: à celle fin d’apprendre
Philosophie, & ses effectz comprendre:
En quoy ilz ont labouré longuement.
Puis ont trouvé que Vertu seulement
Estoit le but de tout art & scavoir:
Page icon  Link to an image of this page  [A2v fIIv] Et que pour vivre il la falloit avoir,
En estimant que par elle on pervient
A ce hault bien, dont tout autre bien vient.
S’il est ainsi, o freres pelerins
Qui voyagez par terre & lieux marins,
Pour obtenir ce que l’esprit pretend,
Et lé [=le] repos ou chascun de nous tend:
S’il est ainsi (dy je) que noz ancestres
En quictant tout, terres, maisons, & septres
Tant des gentilz, que des chrestiens aussi,
Ont tant pené pour trouver ce bien cy:
J’entens ce bien dont furent curieux,
Qui les à faits en la fin glorieux:
Combien (helas) sommes nous redevables
A leurs travaulx, & labeurs honorables
A leurs beaux ditz, & fructueux propos:
Que nous povons acomplir en repos:
Page icon  Link to an image of this page  [A3r fIIIr] Sans nul travail ne sans courir au loing,
Aians chez nous ce dont nous est besoing?
Or entre iceulx le sage homme Cebes
Vray auditeur du prudent Socrates,
Jugeant que l’ame apres l’humaine vie
Elle immortelle au ciel seroit ravie:
Se travailla de l’orner de sagesse,
Et de Vertu: & feit sur sa vieillesse
Ce traicté cy en forme d’ung tableau,
A celle fin qu’on le touvast plus beau:
Et que le peuple aprinst plus aisement
(Laissant péché) à vivre sagement.
Or voions nous plusieurs tableaux dorez,
Dont les palais sont tresbien decorez,
Pour les couleurs dont ilz sont revestus:
Mais cestuy cy tour doree de vertus,
De sainctz propos, & bon enseignement,
Page icon  Link to an image of this page  [A3v fIIIv] De nostre estrit doit estre l’ornement:
L’aiant tousjours devant nostre presence,
Pour contempler, & y prendre plaisance:
En sachant gré à l’autheur qui le feit,
Premier pour luy, puis pour nostre prouffit.
Vous y verrez comment les viateurs
Du val mondain, doibvent estre amateurs
Du bon scavoir: & quel chemin ilz doibvent
Elire à eulx, par lequel ilz recoivent
Le doulx repos, pour vivre en seureté,
En paix d’esprit, & en bienheureté:
En mesprisant fortune la diverse,
En ses effectz, soit prospere ou adverse.
Donc ce pendant qu’encores cheminez
Le beau chemin jamais n’habandonnez:
Allez par la, le logis s’y appreste,
Page icon  Link to an image of this page  [A4r fIIIIr] Pour vous donner un traictement honneste:
Avecques ceulx qui ont faict le voiage,
Par le conseil de Genius le saige.

plus que moins.


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top