Switch to Dual Emblem Display

Page icon  Link to an image of this page  [A1r]
Hecatom-
GRAPHIE.
C’est à dire les descriptions de cent
figures & hystoires, contenantes
plusieurs Appophtegmes Pro
verbes, Sentences & dictz
tant des Anciens que
des modernes.
On les vend á Paris, par Denys Janot Li-
braire & Imprimeur, demourant en la Rue
Neufve nostre Dame, à l’enseigne Sainct Jehan
Baptiste contre Saincte Geneviefve des Ar-
dens. 1540. Page icon  Link to an image of this page  [A1v]
★A MONSIEUR LE PREVOST
de Paris ou son Lieutenant Civil.

SUpplie humblement Denys Janot Li-
braire demourant à Paris, comme ainsi
soit que ledict suppliant ayt à gros
frais faict faire & composer ung petit
livre intitulé Hecatomgraphie, auquel sont conte-
neuz cent Emblemes garnys de cent figures, le-
quel il feroit voluntiers imprimer (ce qu’il ne veult
faire sans vostre congé) Ce consideré, il vous
plaise permettre audict suppliant imprimer ou
faire imprimer, vendre ou faire vendre lesdictz
livres affin que ledict suppliant se puisse rembour-
cer des frais & mises qu’il luy a convenu faire
qu’il luy convient faire par cy apres à cause de
L’impression, & defense faictes à tous libraires
& Imprimeurs de ne contrefaire ne imprimer ou
faire imprimer, vendre ou faire vendre desdictz
livres aultres que ceulx que ledict suppliant aura
faict imprimer, sur peine de confiscation des Li-
vres qu’ilz auroient imprimez & venduz & d’a-
mende arbitraire. Et vous ferez bien.

Page icon  Link to an image of this page  [A2r]

Il est permis au suppliant faire Impri-
mer ledict livre intitulé Hecatomgra-
phie. Et defenses à tous aultres jusques
à troys ans prochainement venant sur
peine de confiscation desdictz livres & amende
arbitraire. Faict le xxv. jour de May, mil cinq
cens quarante. Ainsi signé.

J. Jacques de Mesme.

Page icon  Link to an image of this page  [A2v]
Gilles Corro-
ZET PARISIEN
AUX BONS ESPRITZ
& amateurs des lettres.

VOulant (Seigneurs) ce petit livre faire
Pour au vouloir des muses satisfaire,
J’ay à par moy pensé bien longuement
A ce qu’on dict assez communement
Qu’ilz sont assez voire trop de volumes
Tant d’imprimez que descriptz par les plumes,
Et que plus sont de livres que lecteurs,
Plus de lecteurs que vertueux facteurs,
Plus descripvains & plus de bien disantz
Que d’auditeurs & que de bien faisantz,
Cela pensant ma main qui estoit preste
Pour commencer à escripre, s’arreste,
Joignant avecq la sentence premiere
Qu’on ne mect riens maintenant en lumiere
Qui naict esté ou veu ou deguisé.
Mais en voyant que n’est poinct desprisé
Le bon ouvrier qui l’ouvrage varie,
Comme ung orfevre en son orfaverie.
Page icon  Link to an image of this page  [A3r] Qui d’un argent faict ung pot, une ymage
Puis en changeant & deguisant l’ouvrage
Il en faict tout ce qui luy vient à gré.
Ainsi suyvant celluy en mon degré
Je ne doibs pas aulcun blasme encourir,
Si j’ay voulu encercher & querir
Ce qui fut dict des gens de bon scavoir
Le deguisant, pour mieulx le faire veoir
Plus richement, comme on faict par raison
De vieulx mesrien une neufve maison.
★ Or excusant la coppie infinie
De tant d’escriptz, on scait & nul le nye
Qu’ung bon esprit qui les lettres entend
A se monstrer de jour en jour pretend
Pour bien d’aultruy, & affin qu’il ne meure
Comme ignorant, duquel il ne demeure
Sinon le corps pour estre entre les vers
De tant descriptz soit en prose ou en vers,
Ne sont aulcuns si foibles ou petis
Qu’ilz n’ayent en soy atrayantz appetis
Pour l’ung ou l’aultre, en sorte que chascun
A son plaisir en peult trouver quelqu’n,
Et n’y a livre ou escript qui n’apporte
Fruict ou plaisir, Voila qui me conforte
En mes escriptz, & qui m’a advancé
De pour suyuir mon propos ja pensé,
Page icon  Link to an image of this page  [A3v] C’est ce livret qui contient cent emblemes,
Authoritez, Sentences, Appophthegmes
Des bien lettrez comme Plutarque & aultres
Et toutesfoys il y en des nostres
Grand quantité aussi de noz amys
Qui m’ont prié qu’en lumiere fust mis
Pour le plaisir qu’on y pourra comprendre
Et pour le bien qu’on y pourra apprendre,
Et pour autant que l’esprit s’esjouit
Quand avecq luy de son bien l’oeil jouit
Chascune hystoire est d’ymage illustrée
Affin que soit plus clairement monstrée
L’invention, & la rendre autenticque
Qu’on peult nommer lettre hierogliphicque
Comme jadis faisoient les anciens
Et entre tous les vieulx Egyptiens
Qui denotoient vice ou vertu honneste
Par ung oyseau, ung poison, une beste,
Ainsi ay faict affin que l’oeil choisisse
Vertu tant belle & delaisse le vice.
Aussy pourront ymager & tailleurs,
Painctres, brodeurs, orfevres, esmailleurs
Prendre en ce livre aulcune fantasie
Comme ilz feroient d’une tapisserie
★ Recepvez doncq le livre tel qu’il est
Et s’il vous vient à gré, & il vous plaist
Page icon  Link to an image of this page  [A4r] De vray sera occasion entiere
De mettre au jour quelque belle matiere.

Plus que moins

Huictain.

★ Quand vous serez à vostre bon loisir
Et que n’aurez pas grandement affaire,
Quand vous vouldrez prendre quelque plaisir
Et à l’esprit par lecture complaire,
Quand vous vouldrez scavoir quelque exemplaire
Propos moraulx de la philosophie
Et ce qui est maintesfoys necessaire
Lisez dedans cest Hecatomgraphie.


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top