Switch to Dual Emblem Display

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [c1v p18]

Trop tost ne peut la vertu s’acquerir.

DIeu souverain Createur & conservateur de l’u-
nivers, forma l’homme à son image & semblan-
ce, pour estre cognu, honoré, & glorifié de luy:
mais estant trebuché par le precipice de sa premiere fau-
te, il décheut, & perdit ceste grace & felicité: sa ruyne,
touteffois, luy fut restablie par la misericorde infinie du
Tout-puissant, pour l’amour de Jesus-Christ redempteur
du genre humain. Nous naissons serfs de peché: mais au
moyen du baptesme (embrassans ce mesme Christ par u-
ne vraye & vive foy) nous secoüons le joug et recouvrons
nostre liberté. Il est bien necessaire que dés le berceau les
enfans soyent eslevez en ceste cognoissance, & enseignez
de leur estre & condition, d’autat que l’education est une
seconde nature: Non pour cela il ne s’en trouve assez
de mal instruits, encores qu’ils ayent des precepteurs bons
et capables, tant est nostre raison despravée. Le diamant
se polit: mais la ponce demeure brute, & ne se voit jamais
garantie de son aspreté & rudesse. Si estce que la premiere
institution de l’enfant est de grande consideration, parce
qu’il est difficile que les enseignemens d’un bon maistre
ne l’esmeuvent en quelque sorte. Que si le progrés ne re-
spond à la diligence & vigilance du precepteur, il est bien
croyable que la ou les enseignemens eussent manqué le
disciple eut esté beaucoup pire. Pendant doncques que
l’enfance est ployable soubs l’instruction, les peres & meres
ne doivent espargner ny le travail ny la despence, pour la
rendre bien endoctrinee, imitans en ceci le soin des prudens
villageois, qui plient & manient les rainceaus & scions des
arbres tendrelets comme il leur plait, Et c’est sans doute
que le vaisseau neuf retient longuement l’odeur de la li-
queur de laquelle il est premierement imbibé.

Link to an image of this page  Link to an image of this page  [c2r p19]

I.

EDUCATIO PRIMA BONA SIT.

Il faut faire succer de la tendre mammelle
A l’enfant la vertu, l’accoustumant au bien,
L’esprit lors est ployable, & jeune preste bien,
Comme fait du scion la croissance nouvelle:
Mais plustot que flechir se rompt l’arbre rebelle
Qui resiste à l’effort: lodorante [=l’odorante] liqueur
Premiere infuse au tais y laisse son odeur:
Et souvent l’habitude outre nature excelle.



Iconclass Keywords

Relating to the image:

Relating to the text:


Hint: You can turn translations and name underlining on or off using the preferences page.

 

Back to top